Le Blog

Le bouche à oreille est-il à l'ère du digital ?

Publié le 27 octobre 2014 par Anthony Collet

Le bouche à oreille est-il toujours compatible avec l’ère du digital ? Est-il possible de provoquer et contrôler une information transmise de cette façon ? Les médias numériques ont-ils un rôle à jouer dans ce mécanisme ?

Le bouche à oreille est très apprécié par les Français et représente un levier de croissance non négligeable pour une entreprise. En effet, l’indice de confiance du bouche à oreille est en tête avec 3,56 sur 5, contre les réseaux sociaux qui arrivent en dernière position avec un indice de 2,45 sur 5. Comment expliquer cette situation ? Probablement par le fait que le bouche à oreille est une information perçue comme un échange désintéressé et donc fiable pour 74,5% des Français. En effet, lorsque les Français citent une marque ou un produit, 84% d’entre eux le font oralement. Bien que le bouche à oreille ait déjà influencé un achat pour 75% des Français, 64% ont déjà renoncé à acheter un produit parce qu’ils en avaient entendu parler négativement autour d’eux.

Néanmoins, les médias traditionnels ne sont pas à exclure du bouche à oreille, bien au contraire : selon MediaCom, les médias informatifs sont souvent la caisse de résonance de ce phénomène car ils restent des gages de fiabilité pour les Français. Certes, la majorité des conversations a lieu dans la vie réelle mais le numérique joue en ce sens un rôle de duplicateur et d’amplificateur. Les témoignages clients par exemple sont primordiaux : lorsque des prospects entendent parler de vous et semblent intéressés, plus de la moitié d’entre eux ira rechercher le nom de votre entreprise pour y trouver des avis de consommateurs. Et que vous ayez un site internet ou non, vous n’êtes pas épargnés par les témoignages clients et les négliger serait la pire des solutions. Il est donc vital de ne pas sous-estimer la valeur des derniers sur le web : ils représentent une réelle opportunité pour vous et votre entreprise de répandre une image avantageuse.

Le bouche à oreille reste, malgré les évolutions techniques, un puissant outil de commercialisation. C’est sa forme qui change. Auparavant il était vraiment question d’une bouche et d’une oreille ; aujourd’hui, on parlerait presque de clavier à oreille. Oui, ce dernier semble avoir pris le pli du digital et offre un moyen simple et efficace aux consommateurs de se manifester en temps réel pour échanger leurs expériences avec la marque ou le produit.

Crédit photo