Comment signer une convention de stage sans école ?

Formation
condition-stage-convention

Les stages sont un excellent moyen d’acquérir des connaissances et une expérience qui peuvent vous permettre de vous démarquer des autres demandeurs d’emploi.

Ils vous permettent également de nouer des contacts précieux et de démontrer votre capacité à accomplir certaines tâches. Toutefois, la majorité des stages ne sont pas rémunérés et il n’est pas aussi simple d’obtenir un contrat de stage sans être étudiant à l’université.

Quel est l’objectif du contrat de stage ?

Les étudiants inscrits en formation initiale doivent effectuer des stages en entreprise afin de terminer leur cursus collégial ou universitaire, généralement à la fin de la scolarité.

La convention de stage est un document crucial et obligatoire pour effectuer un stage dans une entreprise ou une autre organisation. Elle est utilisée comme un contrat de travail, mais elle ne s’applique pas aux stages. Dans ce document, il est indiqué que les détails suivants sont inclus :

  • la durée du programme,
  • le travail accompli,
  • le montant de la compensation versée,
  • le nombre d’heures de travail.

L’accord est trilatéral et résulte d’un accord entre l’établissement d’accueil, l’étudiant et l’établissement. Les trois parties doivent être au courant de l’accord et assurer la protection de l’étudiant, en particulier contre les conditions de travail inhumaines et les abus.

En général, ce sont les établissements eux-mêmes qui sont chargés de rédiger la convention de stage.

Puis-je faire un stage sans convention ?

La loi n’autorise pas les stagiaires à travailler sans convention. La raison en est que la convention de stage protège le stagiaire contre d’éventuels abus. Sans cette convention, le stagiaire pourrait se retrouver sans aucune chance de recours en cas de non-paiement de son salaire, par exemple.

Un stage qui n’est pas couvert par la convention, c’est aussi le risque de ne pas être protégé en cas d’accident du travail.

Donc pour répondre à la question la plus fréquemment posée : non, il n’est pas possible d’obtenir une convention de stage sans être étudiant de premier cycle !

En effet, l’établissement qui forme est indissociable de l’exécution d’un contrat de stage.

Un stage qui ne repose pas sur une formation Est-ce possible ?

Selon la loi 2014-788, du 10 juillet 2014, qui fait partie du code de l’éducation le terme de stages « correspond à des périodes courtes de présence dans un contexte professionnel dans lequel l’étudiant affine ses compétences professionnelles et met en œuvre les acquis de sa formation dans le but de recevoir un diplôme et de favoriser son insertion professionnelle. »

« Correspond à de courtes périodes d’expériences de travail dans un contexte professionnel dans lequel l’étudiant acquiert des compétences professionnelles et applique les acquis de sa formation en vue de l’obtention d’un diplôme et en encourageant l’intégration professionnelle.

La loi précise que  » le stagiaire se voit confier une ou plusieurs missions conformément au projet pédagogique qui est défini par son établissement d’enseignement et entériné par l’établissement d’accueil « . Pour l’essentiel dans le cadre de la loi, il faut être étudiant et être inscrit dans un établissement pour pouvoir effectuer un stage afin que l’établissement soit en mesure de vous délivrer une convention.

« Le stagiaire se voit confier une ou plusieurs missions conformes au projet pédagogique établi par l’établissement d’enseignement et avalisé par l’établissement d’accueil ».

Bien que la majorité des étudiants se tournent vers leur école pour obtenir une convention de stage , il est possible dans certains cas d’effectuer un stage en entreprise en dehors de l’école, notamment pour une mission professionnelle.

Convention de stage avec Pôle emploi

Pour obtenir une convention de stage sans école Vous pouvez contacter Pole Emploi lorsque vous avez plus de 25 ans. Vous devez être en mesure de satisfaire à l’une des conditions suivantes pour obtenir un emploi dans un cadre professionnel.

  • Vous pouvez être bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA) ;
  • devenir demandeur d’emploi ;
  • bénéficier d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) ; avoir le privilège d’être titulaire d’un contrat aidé (contrat unique d’insertion, contrat adulte-relais, etc.) ;
  • être le titulaire du contrat aidé (contrat unique d’insertion, contrat adulte-relais, etc.) ;
  • Être contrôlé dans le cadre de la Garantie jeunes ;
  • Bénéficier d’un accompagnement professionnel ou social personnalisé.

A l’instar de ce qui se passe dans le cas de la mission locale, Pole emploi vous propose un contrat de stage après avoir analysé votre situation personnelle et votre travail professionnel. Tu pourras alors t’immerger dans l’organisation de ton choix pour une période allant d’un jour à un mois, où tu seras sous la supervision d’un tuteur de stage. Vous serez également protégé par le système de sécurité sociale en cas d’accident du travail.